Maison

Comment débuter dans la soudure à l’arc ?

soudure-à-larc
Written by Aymen

Pouvoir réaliser soi-même quelques travaux de bricolage est très intéressant. Non seulement cela nous permet d’éviter les dépenses superflues, mais c’est aussi la meilleure façon d’élargir notre champ d’expertise en bricolage. Oui, il est toujours agréable d’être multitâches. Lorsqu’on décide de faire du bricolage cependant, il lest primordial de bien connaître le domaine du travail à entreprendre de A à Z. Pour débuter la soudure à l’arc par exemple, le soudeur est tenu de bien connaitre le principe de soudage. Ensuite, il doit savoir ce qu’il peut faire, ce qu’il doit avoir à disposition, etc. Tous les détails pour bien débuter la soudure à l’arc vous sont révélés dans ce bref.

À propos de la soudure à l’arc

La soudure à l’arc est une technique de soudage qui consiste à faire fondre les métaux à souder par un échauffement causé directement par de l’électricité. Pour cela, une pince relie une partie du pan à souder à l’un des pôles du poste à souder. Quant à l’autre pôle, il est connecté à l’électrode qui va véhiculer le courant électrique sur la pièce à souder. Lorsque l’appareil est mis en marche, l’arc électrique destiné à mettre le métal en fusion se forme. Avec cette méthode de soudage, il est possible d’opter pour l’une de ces techniques :

Point par point

Cette technique est notamment adoptée pour le soudage des tôles fines. La technique consiste en un système de pressage des pièces à souder, par deux électrodes qui ne peuvent fondre. La pression exercée produit une haute température pour permettre aux métaux de fusionner point par point.

Électrode enrobée

Vous pouvez opter pour cette technique pour souder l’acier quelle que soit son épaisseur. Son avantage est qu’elle permet de souder les pièces avec plus de souplesse que ce soit en termes de position ou de réglage d’intensité. Ici, l’électrode est faite d’une âme métallique enrobée. La fonte de cette partie enrobée va créer le laitier et permettra de mieux préserver le cordon de soudure des risques d’oxydation par contact aérien.

Les équipements de protection individuelle

Le soudeur est toujours tenu d’avoir des équipements de protection individuelle ou EPI sur lui. Que ce soit pour apprendre ou pour pratiquer, le soudeur doit se protéger des projectiles et projections de métal en fusion.

La première chose à avoir dans sa boite à EPI est le casque de soudeur. Préférablement, il devrait posséder un écran en verre LCD. Ce dernier ajuste automatiquement la luminosité pour protéger les yeux du soudeur.

Deuxièmement, il faut un tablier de protection pour éviter de se brûler les vêtements et le corps. Vous pouvez trouver un bon tablier de soudeur sur www.comptoirdutablier.com.

Ensuite, il faut des gants de pour éviter de se brûler les mains au touché de l’appareil chaud. Les gants protègent également des projectiles.

En dernier lieu, il est nécessaire d’avoir une bonne chaussure de protection. En effet, les petits morceaux de métaux en fusion peuvent être projetés au sol, et il convient de se protéger les pieds.

L’espace de travail et les outils

Dans votre espace de travail, vous devriez avoir une table de travail en métal. Cependant, si vous utilisez un établi en bois, recouvrez-le juste d’une plaque de métal bien résistant. Ensuite, procurez-vous des outils suivants :

  • Tréteaux et étaux ;
  • Aimant de soudage pour faciliter l’assemblage des pièces à souder ;
  • Électrodes rutiles de différents diamètres ;
  • Un marteau à piquer pour rectifier les bosselures et pour rectifier le cordon de soudure ;
  • Une brosse métallique pour nettoyer la partie soudée ;
  • Une meuleuse et des disques de meuleuse pour peaufiner le travail et avoir une soudure propre.

S'il vous plaît noter ça

A propos de l'auteur

Aymen